Partenaire Siemens PLM de premier plan en Amérique du Nord

Designfusion French Blog

Erreurs communes lors de la création d’images de haute-qualité

Francis Robert - Friday, March 11, 2016

Dans cet article, j’aimerais exposer des erreurs trop souvent commises par des usagers qui doivent créer des images de haute-qualité de leurs produits.J’ai vu trop de mauvaises images sur des sites web et autres documents de marketing pour affirmer que la technologie moderne règle tous les problèmes.Vous avez les outils pour créer de belles images, à vous de les utiliser à votre avantage!

 

Chaque personne a un sens artistique plus ou moins développé.Ça influence évidemment le résultat obtenu mais j’espère vous prouver qu’en suivant ces quelques règles simples, vous pourrez produire des images qui sauront vous faire démarquer.Donc, que vous soyez un Picasso ou un chaudron, vous n’aurez plus d’excuses!


  • 1. Case départ
  •  

Par où commencer?Un modèle intéressant est évidemment plus facile à rendre joli, mais on peut rendre intéressant un bâti mécano-soudé rectangulaire.D’abord, quoi ne pas faire…

 


 

Ne riez pas, je vois encore des images semblables passer dans des « Case Study »!Tout d’abord, une capture d’écran de Solid Edge peut être acceptable dans bien des cas.Il faut au moins faire un petit effort…


  • a.Cachez les éléments de constructions (système de coordonnées, plans de références, esquisses, PMI, etc.) à moins que ce ne soit absolument nécessaire.Un simple clic-droit dans l’interface vous permettra de faire ça en quelques clics.

  • b.Rognez l’image pour ne pas voir le Edgebar et le cube d’orientation, et surtout pas votre interface ni votre barre Windows... concentrez-vous sur votre produit!

  • c.Utilisez un fond d’écran gradué.Plusieurs s’ennuient du look de Solid Edge V12 mais quand même…

  • d.Activez les paramètres de haute-qualité.Augmentez le « Sharpness » et le « anti-aliasing » (effet anti-escalier).Activez les réflexions au sol à moins que ça ne cause de la confusion dans votre image.Activez la Perspective, d’abord à 35mm, puis raffinez au besoin.Les dernières versions de SE vous offrent beaucoup de contrôle de qualité de l’image.N’hésitez pas à les explorer.

 


 

Voyons ce que Solid Edge peut générer comme image, même sans Keyshot!

 


 

C’est déjà beaucoup mieux, n’est-ce pas?


  • 2. On passe la deuxième!

 

Si la qualité obtenue par Solid Edge n’est pas suffisante, passez à un autre niveau en envoyant votre modèle dans Keyshot.Allez dans l’onglet « Outils » et lancez « Keyshot Render ».Regardons le résultat « tel quel », généré par Keyshot sans aucune modification.

 


 

C’est déjà beaucoup mieux, non?Les raisons sont simples et complexes à la fois mais l’éclairage est ici la plus grande différence.Par défaut, Keyshot éclaire le modèle avec son « Environnement ».Il s’agit d’une image rectangulaire de haute résolution qui est enveloppée sur une sphère englobant le modèle.Chaque pixel de cette image devient une source d’éclairage, ce qui donne un éclairage naturel et ressemble plus à ce qu’on est habitué de voir dans la vraie vie.

 

De plus, le même environnement sert à générer les réflexions dans les pièces au fini miroir.Un simple changement d’environnement peut faire une grande différence.Il suffit de fouiller dans la librairie de Keyshot, puis glisser un environnement dans la fenêtre graphique.

 


 

Différents contrôles sont disponibles pour raffiner l’environnement.Explorez le tout dans l’onglet « Environnement » de votre « Projet ».Keyshot Pro offre le « HDRI Editor » qui permet de modifier l’image utilisée pour l’environnement.Pour la plupart des usagers, les contrôles simples de contraste, d’intensité et de rotation seront suffisants.


  • 3. Plus de matières, mais pas trop de réflexions!
  •  

Au niveau des matières, il y a énormément à dire.J’utilise le terme « Matière » parce que cet aspect comporte une combinaison de couleur, texture, réflexions, transparence et même des décalques.C’est loin d’être une simple couleur!Voyons ces erreurs communes :


  • a. Erreur Matières #1 : Changer d’idée en cours de route…
  • Le look d’une matière est fortement influencé par son environnement, donc aussi par le point de vue de la caméra.C’est d’autant plus vrai avec des matières « brossées » (acier inox).Définissez vos caméras et votre environnement avant de raffiner les matières.Sinon, il y a de fortes chances que vous devrez modifier vos matières à nouveau.

  • b. Erreur Matières #2 : Arêtes trop vives…
  • Dans beaucoup d’industries, on modélise les pièces rapidement, sans nécessairement ajouter des détails comme « éliminer les coins vifs ».Ceci est bon pour la production, mais pour le rendu, il est souvent préférable d’ajouter des arrondis partout.Le résultat est que les réflexions semblent beaucoup plus naturelles avec des coins arrondis que vifs.

  • c. Erreur Matières #3 : Tout est miroir, lustré, poli…
  • Vous avez « shiné » votre modèle et appliqué des matières polies partout.Ça semblait peut-être une bonne idée au départ, mais le résultat en souffrira.Les performances de calcul seront un peu moins bonnes mais surtout, il sera difficile de bien distinguer les différentes surfaces, pièces et même le modèle en rapport avec l’arrière-plan.

 

Regardons un exemple qui combine les erreurs 2 et 3.Matière polie (Roughness à 0.008) et arêtes vives :

 


 

Ajoutons un peu plus de rugosité (Roughness = 0.1) pour réduire le polissage et un simple arrondi partout.On peut faire ceci dans le CAD ou utiliser « Rounded Edges » dans Keyshot 6 Pro.Sélectionner la pièce dans la structure puis au bas de l’onglet « Scene », vous trouverez cette option.

 


 

  • 4.Conclusion

 

Avec ces trucs simples, vous pourrez créer des images belles et réalistes de vos produits, sans le besoin de développer votre côté artistique!Pour terminer, voyons le même modèle de départ, avec et sans arrondis et matières polies.Bons rendus!

 

comments powered by Disqus